Demande de crédit en fonction du montant demandé

Quel est votre projet ?

Montant de votre prêt

Durée de votre prêt

ans

Mensualité

Taux d'intérêt avant négociation

%

Taux d'assurance

%

Rapide

Meilleur taux

Sans engagement

Nombreux sont ceux qui souscrivent à un crédit personnel afin de concrétiser rapidement un projet quelconque.

Ce type de prêt à la consommation se caractérise par le fait qu’au moment de sa souscription, l’emprunteur n’est pas obligé de communiquer à l’établissement prêteur ce qu’il compte en faire de la somme empruntée.

Toutefois, même s’il semble facile d’obtenir un crédit personnel, il faut tenir compte de certaines limites ou plus précisément de quelques points afin d’éviter les mauvaises surprises.

Les caractéristiques du crédit personnel

Le crédit personnel est un crédit à la consommation dont la destination de son usage n’est pas précisée lors de la souscription. Le montant maximum, octroyé par l’établissement bancaire, pour ce genre de prêt peut s’élever jusqu’à 75 000 euros, pour une durée de remboursement allant de quelques mois jusqu’à plusieurs années.

La somme empruntée permet au souscripteur de financer un projet quelconque comme l’achat d’une nouvelle voiture ou encore l’exécution des travaux d’extension d’un habitat. Le crédit personnel donne aussi le moyen à l’emprunteur de faire face aux imprévus de la vie tels que les maladies, le divorce, le décès d’un proche, etc.

Ce prêt non affecté dispose d’un taux plus élevé par rapport à un prêt affecté. Par la suite, ce rapport est plus bas en comparaison de celui appliqué sur un crédit octroyé sur un lieu de vente. Le code de la consommation régit le prêt personnel.

Ainsi, aucuns frais ne sont exigés à l’emprunteur lors d’un remboursement anticipé du crédit, ce qui est le contraire d’un crédit immobilier qui requiert le paiement des indemnités.

Les conditions à remplir pour bénéficier d’un crédit personnel

Il est vrai que l’organisme prêteur ne demande pas de justificatif concernant l’emploi de la somme empruntée. Cependant, pour octroyer ce montant, il exige que l’emprunteur remplisse certaines conditions, dont une capacité de remboursement suffisante.

Pour savoir si c’est le cas, le souscripteur doit déduire le montant de ses revenus disponibles par le montant de ses charges personnelles. Il faut que le résultat de cette opération lui donne encore le moyen de payer sa future mensualité, mais aussi de vivre convenablement.

Ainsi, il est tout d’abord nécessaire d’effectuer le calcul des revenus disponibles, à savoir : les salaires, les rentes locatives, la pension de retraite, les dividendes, les indemnités de chômage ou encore les allocations.

Ensuite, l’emprunteur doit évaluer le montant de ses charges, incluant notamment ses dépenses énergétiques, ses loyers (si locataire), ses mensualités pour d’autres crédits contractés, ses impôts et taxes, ses pensions alimentaires, etc.

Les pièges à éviter dans la souscription d’un crédit personnel

La souscription à un crédit personnel renferme certains pièges qu’il est important d’en tenir compte. Il faut se méfier des offres qui semblent trop alléchantes et qui ne requièrent pas beaucoup de justificatifs.

Ces genres de propositions pourraient constituer un danger pour votre situation financière. Certes, obtenir un crédit personnel peut être facile. Mais si le prêteur a réalisé une estimation approximative de la solvabilité de l’emprunteur, il basculera dans un état budgétaire difficile, voire dans une spirale de surendettement.

En outre, un prêt non affecté signifie que le souscripteur ne présente pas de justificatif concernant la destination de la somme empruntée au moment de la souscription. L’emprunteur peut donc utiliser ce montant comme bon lui semble.

Toutefois, dans le cas où il emploierait cette somme pour concrétiser des travaux ou pour acheter un bien, et que les travaux fournis ou l’objet livré ne sont pas conformes à la commande, il ne bénéficiera pas de la protection associée au crédit. L’emprunteur ne pourra pas dans une telle situation demander l’arrêt du remboursement de son prêt.

Par ailleurs, il faut se montrer très attentif sur les conditions tarifaires proposées, surtout sur le taux du crédit. Cette offre personnelle est accompagnée de plusieurs frais à considérer absolument avant tout engagement. Il s’agit des frais de dossiers, des frais d’inscription et des éventuelles primes d’assurance.

Effectuer des comparaisons de crédit personnel

La meilleure manière d’éviter les mauvaises surprises pour toute souscription à un crédit personnel est d’effectuer des comparaisons des offres reçues. Il faut avant tout bien réfléchir au bien-fondé d’un tel projet.

Ensuite, il va falloir accomplir plusieurs simulations de crédit personnel en utilisant notre comparateur en ligne. Ce genre d’outil mis à disposition de l’emprunteur est, généralement, gratuit et sans engagement.

Pour utiliser le comparateur, l’emprunteur doit indiquer dans les champs d’un formulaire, le type et les détails de son projet, ainsi que le montant de celui-ci et la durée de remboursement désirée.

L’outil lui permettra d’en savoir plus sur ses capacités de paiements et l’impact du prêt sur sa situation financière. L’emprunteur peut varier la somme empruntée et la durée du crédit afin d’obtenir plusieurs estimations de la mensualité, et ainsi pouvoir effectuer les comparaisons nécessaires.

Les simulations de crédit personnel constituent, donc, un excellent moyen d’analyses en vue de prendre les meilleures décisions.