Peut-on obtenir un prêt personnel sans CDI ?

La situation professionnelle d’un demandeur est l’un des éléments pris en compte par un organisme de crédit lors de la souscription d’un prêt personnel, ou de tout autre type de crédit à la consommation.

Le profil de l’emprunteur est en effet une garantie de solvabilité, offrant une preuve de la stabilité des revenus et donc de la capacité de remboursement du particulier sur plusieurs années. Il reste tout à fait possible d’obtenir un prêt personnel sans CDI, en apportant d’autres types de garanties.

Les critères pour obtenir un prêt personnel

Le prêt personnel fait partie de la catégorie des crédits à la consommation, donc limités à 75 000 euros et d’une durée de remboursement de quelques années. Si son montant est donc moins important qu’un prêt immobilier, il n’en reste pas moins qu’un demandeur doit prouver sa solvabilité s’il veut pouvoir emprunter.

Plusieurs critères sont examinés par un organisme lors d’une demande de prêt personnel, et premièrement les revenus du particulier, qui doivent être suffisants par rapport aux mensualités prévues, pour limiter le taux d’endettement.

Mais le profil professionnel joue aussi un rôle important, car il permet de déterminer si ces revenus seront bien stables dans le temps. Pour cette raison, il sera plus facile d’obtenir une réponse positive rapide à une demande de prêt personnel pour un fonctionnaire ou un particulier en CDI.

Les autres types de statuts professionnels, comme les CDD, les intérimaires, les indépendants ou autres microentrepreneurs, devront donc pouvoir convaincre l’organisme par d’autres types de garanties et par un dossier d’autant plus solide.

Sans CDI, d’autres garanties à apporter

Que le demandeur soit intérimaire, en CDD ou micro-entrepreneur, il ne pourra logiquement pas compter sur son statut professionnel pour prouver des revenus réguliers les années suivantes.

->  Demander un crédit personnel en ligne immédiat

Il lui faudra donc réduire cette incertitude auprès de l’établissement prêteur en montrant une solidité du dossier à d’autres niveaux.

La première des choses est de prouver que malgré ce manque de visibilité à long-terme, le particulier peut s’assurer de rentrées d’argent futures. Pour une personne en CDD ou intérim, il s’agit de montrer que son ancienneté lui permettre de retrouver facilement un contrat.

Peut-on obtenir un prêt personnel sans CDI ?

Il peut également démonter que sur les dernières années, il n’a eu que très peu de périodes d’inactivité, ce qui va rassurer l’organisme. L’autoentrepreneur devra également prouver une certaine ancienneté dans son activité, avec des revenus réguliers et croissants depuis au moins 3 ans.

Ensuite, il faut que la capacité de remboursement d’une personne qui n’est pas en CDI soit supérieure à une autre, c’est-à-dire que ses revenus doivent permettre de régler les mensualités prévues facilement, avec un faible taux d’endettement pour minimiser les risques.

En dehors de ces éléments propres aux revenus, le demandeur qui n’est pas en CDI et qui souhaite obtenir un prêt personnel doit montrer une gestion saine de son compte bancaire et des dépenses.

Cela consiste à montrer une capacité d’épargne régulière, un faible recours au découvert bancaire, et pas de pratiques abusives telles que des recours trop nombreux à des crédits conso.

Enfin, pour donner plus de solidité à un dossier, l’emprunteur dans cette situation peut donner davantage de garanties, par exemple en souscrivant le prêt personnel avec un co-emprunteur, notamment s’il est en CDI.

Il reste donc tout à fait possible d’obtenir un prêt personnel même pour des demandeurs qui ne bénéficient pas d’un contrat en CDI, à la condition de présenter un dossier solide, et de montrer que leur statut professionnel n’est pas un frein à la stabilité des revenus.

->  Simulation crédit personnel : quelques clics suffisent

Lorsque la situation semble trop fragile ou précaire pour convaincre les banques, d’autres solutions existent pour trouver de l’argent.

Les alternatives au prêt personnel

Il existe en effet plusieurs alternatives au prêt personnel, qui ont en commun de permettre l’obtention d’une somme d’argent non affectée, dont l’utilisation est libre pour l’emprunteur.

Il peut alors s’agit du prêt entre particuliers, qui offre l’avantage de ne pas nécessiter un statut professionnel précis. En mettant en relation un prêteur et un emprunteur, les plateformes en ligne spécialisées dans ce type de crédit offrent plus de souplesse.

Il suffit de se mettre d’accord sur un montant et un taux d’intérêt, puis de signer une reconnaissance de dette ou un contrat, pour bénéficier d’une somme d’argent.

De même, il existe la solution du micro-crédit, qui est une forme de prêt personnel portant sur des sommes plus limitées, généralement moins de 1000 euros. Proposé par des plateformes sur internet spécialisées, ce micro-crédit peut être en effet obtenu sans justificatif de ressources, donc sans avoir à prouver une situation professionnelle précise.

C’est un option pratique pour les demandeurs qui ne sont pas en CDI et qui essuient des refus auprès des organismes bancaires, en raison de la fragilité de leur situation.

comparez