Prêt immobilier, quelles dépenses peut-on y inclure ?

Un crédit immobilier est un type de crédit qui se différencie du prêt à la consommation par différentes caractéristiques, et notamment le montant de cet emprunt, ainsi que l’utilisation de l’argent.

S’il est utilisé pour financer l’acquisition d’un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire, ou d’un appartement destiné à être mis en location, ce crédit peut aussi inclure d’autres types de dépenses, et notamment des travaux.

Les caractéristiques du crédit immobilier

Le crédit immobilier est un type d’emprunt, comme le crédit à la consommation, qui possède des caractéristiques propres.

Premièrement, c’est un prêt qui est lié au logement au sens large, qu’il s’agisse d’un investissement locatif, de l’achat de sa résidence principale ou secondaire, ou encore de l’acquisition d’un immeuble, y compris d’entreprise.

Cette caractéristique fait que le prêt immobilier va englober les dépenses liées à cet achat en tant que tel, mais aussi aux différents frais qui en dépendent, comme les travaux, ou les dépenses liées à la construction d’un bien.

Que peut on inclure dans un crédit immobilier ?

En dehors de ce crédit immobilier, il existe un certain nombre de prêts immobiliers dits complémentaires, qui sont des dispositifs notamment proposés par l’Etat pour venir en complément, et qui doivent être incorporés à l’étude du crédit.

Il peut s’agir du prêt à taux zéro, du prêt conventionné ou encore du prêt à l’accession sociale.

Une autre caractéristique importante du crédit immobilier est son montant, qui le différencie du crédit conso. Il est généralement supérieur à 100 000 euros, et à 75 000 euros dans le cas de travaux.

C’est donc une différence notable avec le crédit conso, limité à 75 000 euros, y compris pour un prêt travaux. Proposé à taux fixe ou variable, ce prêt immobilier a une durée de remboursement généralement comprise entre 10 et 25 ans.

->  Quels arguments pour renégocier son prêt immobilier ?

Étant donné sa définition, il est donc possible d’inclure un certain nombre de frais divers dans un prêt immobilier, qu’il faut penser à intégrer lors d’une demande de crédit.

Que peut-on inclure dans ce crédit immobilier ?

L’avantage d’inclure d’autres dépenses dans un prêt immobilier est multiple. D’une part cela permet de ne pas avoir à refaire de demande ultérieurement à un organisme pour obtenir un crédit conso, par exemple pour des travaux.

Ensuite, c’est une façon de regrouper l’ensemble des frais liés à un projet immobilier dans un seul et même crédit. Enfin, cela permet d’obtenir des conditions d’emprunt plus avantageuses.

Comme énoncé précédemment, plusieurs choses peuvent être financées et donc incluses dans un crédit immobilier. Il peut s’agir premièrement de dépenses permettant de construire ou d’acheter une maison ou un appartement.

Ensuite, il peut aussi s’agir de financer des travaux de réparation ou d’entretien d’un bien, ou encore d’acheter un terrain à bâtir.

En dehors de ces frais liés aux travaux et au bien, le crédit immobilier peut aussi servir à financer les dépenses liées au projet, comme les frais de notaire, de l’agent immobilier ou encore de la banque.

Comment intégrer d’autres frais dans un crédit immobilier ?

Pour parvenir à intégrer d’autres frais dans le crédit immobilier lors d’une demande auprès d’une banque, il faut d’abord veiller à ce que ces dépenses soient bien liées au projet immobilier.

Ensuite, il sera nécessaire de faire un calcul précis de ces dépenses, ce qui passe par des demandes de devis auprès d’artisans dans le cas de travaux. L’organisme demandera en effet un décompte précis de ces travaux pour déterminer l’enveloppe du prêt et examiner le dossier de demande.

L’emprunteur doit donc chiffrer avec exactitude la somme d’argent qu’il va demander en plus à la banque pour son crédit immobilier à partir des devis : ces devis comprendront aussi bien le coût des artisans que l’achat de matériaux et d’équipements.

->  Crédit immobilier pour un fonctionnaire

Lorsqu’un prêt immobilier comprenant un budget travaux est accepté par un établissement, une différence notable doit être prise en compte dans le fonctionnement du crédit.

En effet, lors d’un prêt immobilier sans travaux, les fonds sont généralement libérés directement au notaire par la banque. Mais dans le cas où le crédit intègre des dépenses de travaux, la somme supplémentaire, qui est destinée à ces travaux, sera progressivement distribuée sur le compte bancaire de l’emprunteur, sur présentation des factures.

Il est donc important dans ce cadre que l’organisme prêteur soit bien réactif pour que l’emprunteur ne soit pas obligé d’avancer la somme suite à présentation des factures des artisans.

Les alternatives pour inclure des travaux

Enfin, il faut également noter que dans le cas où l’emprunteur n’a pas pensé à inclure d’autres dépenses, comme des travaux, dans sa demande de prêt immobilier, il lui faudra refaire une autre demande avec étude de faisabilité pour pouvoir l’intégrer en aval.

Aussi, il est possible de passer par un crédit consommation pour financer des frais comme des travaux dans un projet immobilier si ces dépenses sont inférieures à 75 000 euros.

Enfin, l’opération de regroupement de crédit immobilier peut aussi servir à inclure un nouveau crédit, en l’occurrence pour des travaux, ce qui permet en parallèle de renégocier certaines modalités, comme le montant des mensualités.comparez