Assurance de prêt immobilier Caisse d’Épargne

L’assurance emprunteur est un élément incontournable d’un prêt immobilier, non seulement car elle obligatoire, mais également car le choix de la bonne couverture est décisif pour un emprunteur.

Plusieurs garanties seront ainsi à choisir, certaines étant obligatoires, et le coût total de l’assurance dépendra notamment de ces caractéristiques. La Caisse d’Épargne propose une offre d’assurance de prêt immobilier complète et pratique.

L’assurance emprunteur

L’assurance est obligatoire dans les faits pour pouvoir obtenir un crédit immobilier, même si elle ne l’est pas dans la loi. En effet, toute banque souhaite s’assurer qu’elle pourra bien récupérer la somme prêtée en cas d’imprévu, comme un accident ou une maladie.

L’assurance est aussi une façon de sécuriser l’emprunteur, qui peut alors compter sur l’assureur pour prendre le relais en cas de perte d’emploi par exemple, ou de maladie, lui permettant de continuer à rembourser le prêt.

Assurance de prêt immobilier Caisse d’Épargne

Il y a principalement trois facteurs qui vont impacter sur le taux de l’assurance emprunteur, dont le coût peut représenter le tiers du coût total du crédit.

Il faut en premier lieu prendre en compte la durée et le montant du prêt immobilier, qui vont faire augmenter proportionnellement le coût de l’assurance. Le fait que le crédit soit à rembourser sur une période plus longue va aussi augmenter le taux, car la probabilité qu’un incident intervienne est statistiquement plus élevée.

Ensuite, c’est le profil de l’emprunteur qui va impacter sensiblement le taux de l’assurance, et notamment l’âge et l’état de santé. Plus un emprunteur est âgé et plus le taux d’assurance sera élevé, avec plusieurs paliers prévus.

->  Prêt personnel Caisse d’Épargne

De plus, s’il a été sujet à certaines pathologies, le taux pourra également être revu à la hausse.

Enfin, ce sont les caractéristiques propres à cette assurance du prêt immobilier qui vont avoir un impact important sur le coût. Il s’agit ici des différentes garanties, et du choix de la couverture avec des délais de franchise par exemple.

L’assurance de prêt immobilier de la Caisse d’Épargne

Cette offre de la Caisse d’Épargne se présente sous la forme classique d’une assurance emprunteur, offrant plusieurs types de couvertures, adaptées selon le projet immobilier et le profil de l’emprunteur.

L’organisme met en avant certains avantages, comme une solution pratique à souscrire et des formalités rapides. De plus, il garantit qu’aucune augmentation des primes n’aura lieu durant la durée du contrat.

Cette simplicité se retrouve aussi dans l’absence d’obligation pour l’emprunteur de déclarer des changements professionnels ou d’habitudes de vie durant le contrat. Enfin, la Caisse d’Épargne n’applique aucun frais de dossier ni de frais de gestion pour cette assurance de prêt immobilier.

Les garanties proposées

Cette offre permet de bénéficier des garanties proposées généralement par les assureurs, à savoir la garantie décès, qui est obligatoire, et qui consiste en le versement du capital prévu à l’établissement prêteur par l’assureur.

Il faut aussi compter la garantie PTIA, pour Perte totale et irréversible d’autonomie, qui prévoit le versement au prêteur du capital restant dû, selon la quotité. Cette garantie s’applique lorsque l’assuré se trouve dans l’impossibilité absolue et définitive d’exercer une activité rémunérée, et s’il a besoin d’une tierce personne pour l’aider dans son quotidien.

->  Rachat de crédit Caisse d’Épargne

Ensuite, la garantie Incapacité Temporaire Totale concerne les cas dans lesquels l’assuré ne peut plus exercer son activité rémunérée de façon temporaire et complète. L’assureur peut alors prendre en charge le paiement des mensualités dans le contrat de crédit à partir de l’arrêt de travail, et après le délai de franchise défini.

Enfin, la Caisse d’Épargne propose aussi la garantie IPT dans son offre d’assurance de prêt immobilier, qui concerne l’Incapacité Permanente Totale. Certains contrats prévoient ici un taux d’invalidité pour déterminer cette incapacité.

Selon les emprunteurs et le projet immobilier, certaines garanties seront obligatoires pour sécuriser le prêt immobilier, comme la garantie décès. Par exemple, un prêt in fine ne nécessitera pas forcément le choix des garanties IPT et ITT.

La Caisse d’Épargne, pour son prêt immobilier, demande par ailleurs une quotité minimale de 100% du montant du prêt pour chacune des garanties.

Cette offre d’assurance emprunteur peut être choisie avant la souscription au prêt immobilier de la Caisse d’Épargne, mais également pendant la remboursement, en changeant d’organisme assureur.

Il s’agira alors de bien vérifier les équivalences de garanties entre assureurs, pour que la nouvelle assurance soit valide.