Assurance de prêt immobilier Banque Postale

L’assurance emprunteur est un point central, et obligatoire, lorsqu’un particulier décide de souscrire un prêt immobilier.

Représentant un coût important en rapport au montant total du crédit, c’est aussi un choix déterminant dans l’étendue et le type de couverture face aux risques qui peuvent impliquer des difficultés de remboursement. La Banque Postale propose deux types d’assurance de prêt immobilier.

L’assurance de prêt immobilier, les caractéristiques

L’assurance emprunteur est une obligation dans la pratique, même si elle ne l’est pas dans la loi, car tout organisme demandera cette assurance lors de la demande d’un prêt immobilier.

Elle représente en effet une sécurité pour le prêteur, qui peut alors s’assurer que l’argent sera bien remboursé, mais également pour l’emprunteur, qui pourra malgré certains imprévus, comme une invalidité, continuer à rembourser ce crédit.

Assurance de prêt immobilier Banque Postale

Plusieurs éléments vont impacter sur le coût de cette assurance de prêt immobilier, dont le total peut représenter 30% du coût du crédit. Il va s’agir en premier lieu du profil de l’emprunteur, le taux d’assurance augmentant avec l’âge et l’état de santé.

Il faut aussi prendre en compte les caractéristiques du prêt immobilier, notamment sa durée de remboursement, puis en dernier lieu les caractéristiques propres à l’assurance emprunteur.

L’assurance est en effet une notion qui peut être complexe, mêlant différents types de garanties, et de modalités d’activation de la couverture, avec le choix de quotités ou de délais de franchise.

La plupart des organismes proposent les mêmes garanties de base, certaines étant obligatoires selon le type d’achat immobilier, comme PTIA ou contre le décès.

->  Rachat de crédit Banque Postale

La Banque Postale propose donc une première assurance de prêt immobilier avec ces garanties classiques, présentées avec certaines conditions, ainsi qu’une assurance emprunteur face à la perte d’emploi.

L’assurance emprunteur de la Banque Postale

L’offre d’assurance de prêt immobilier de la Banque Postale permet de sécuriser un projet d’acquisition immobilière en proposant plusieurs garanties incluses : décès, PTIA et ITT.

La garantie décès implique le remboursement par l’assurance de l’intégralité du capital restant dû à la banque, selon la quotité qui aura été choisie. Par exemple, pour deux co-emprunteurs à 100% chacun, le remboursement sera intégral en cas de décès de l’un des deux.

La garantie PTIA, pour perte totale et irréversible d’autonomie, permet de couvrir les cas l’invalidité de l’emprunteur nécessite l’aide d’une tierce personne pour les actes ordinaires de la vie. Ici aussi, la prise en charge par l’assurance est totale.

Enfin, la garantie ITT, pour incapacité temporaire totale, permet que l’assureur prenne le relais des mensualités en cas d’incapacité à exercer l’activité professionnelle.

Plusieurs conditions intéressantes sont proposées au sein de cette offre de prêt immobilier de la Banque Postale, et notamment un taux d’assurance fixe, qui n’évoluera alors pas en fonction d’un changement de situation ou de l’âge.

Ensuite, l’organisme prévoit des formalités médicales simplifiées, lors du questionnaire de santé, pour des emprunteurs de moins de 40 ans et pour une somme inférieur à 500 000 euros.

La Banque Postale se démarque par ailleurs par l’éligibilité de son offre aux personnes avancées en âge, avec une souscription possible jusqu’au 80ème anniversaire, et la couverture de la garantie décès jusqu’à 85 ans.

->  Prêt immobilier Banque Postale

Enfin, l’offre de l’organisme concerne également les personnes en risque de santé aggravé, qui peuvent avoir des difficultés à trouver une assurance de prêt immobilier.

L’assurance perte d’emploi

La Banque Postale propose ensuite un autre type d’assurance pour les prêts immobiliers, qui est précisément destinée à couvrir les risques de perte d’emploi.

Ce type de garantie, qui ne nécessite pas de questionnaire de santé, ni de formalités médicales, permet à l’emprunteur de maintenir son niveau de vie pendant sa recherche d’emploi, suite à un licenciement, par la prise en charge de l’assureur.

En effet, la Banque Postale prend partiellement en charge les mensualités, 60% de chaque échéance, selon des modalités et des conditions à choisir. La durée d’indemnisation est alors de 18 mois maximum par période de prise en charge suite à une perte d’emploi.

Mais aucune limite totale n’est toutefois appliquée, sur l’ensemble de la durée du prêt immobilier.

L’indemnisation se termine alors lorsque l’emprunteur reprend son activité professionnelle rémunérée, qu’elle soit partielle ou totale. L’organisme a par ailleurs fixé une limite d’âge de couverture au 62ème anniversaire, ou alors à la mise en retraite de l’emprunteur.

Cette offre n’inclut aucune période de franchise, et est proposée au taux de 0,3% du capital. Selon les situations professionnelles, c’est une garantie supplémentaire qui peut apporter plus de sérénité à des emprunteurs.