Mali

Intervention d'Issa Ndiaye (Mouvement populaire du 22 mars) au 36e congrès du PCF


36e congrès du PCF - Issa Ndiaye Mouvemement... par CN-PCF

Depuis 2000, les "opex" coûtent un milliard d'euros par an en moyenne (Le Monde) (2)

lemonde 5Combien coûtent à la France les guerres auxquelles elle participe ? Pour l'opération Serval, engagée il y a une semaine au Mali, il est trop tôt pour le dire, dans la mesure où l'on ne connaît pas avec précision tous les moyens qui seront mis en œuvre, ni, évidemment, le temps que resteront les forces françaises dans le pays

LIRE LA SUITE...

Lettre ouverte à M. Le Président de la République Française au sujet de l’intervention française au Mali

temoustLa France est intervenue militairement au Mali le 11 janvier 2013, officiellement « afin de stopper l’avancée des islamistes armés vers le sud, menaçant Bamako » et de mettre un terme au terrorisme islamiste au Mali. Nous, organisations et citoyens Français-Amazighs, de culture laïque et profondément attachés aux valeurs de justice, de liberté et de respect des droits humains, avons applaudi l’initiative française dès lors qu’elle visait clairement et seulement à combattre le terrorisme islamiste et le banditisme lié notamment au trafic de drogue.

LIRE LA SUITE...

Entretien avec André Bourgeot sur le Mali (L'Humanité)

 

Le Réseau CADTM Afrique condamne l’intervention militaire de la France et de ses alliés au Mali

CADTMComme le dénonce un appel lancé par des femmes maliennes, la situation dramatique du Mali doit ouvrir les yeux sur une réalité terrible qui se vérifie dans d’autres pays en conflit : les violences faites aux femmes sont instrumentalisées pour justifier l’ingérence et les guerres de convoitise des richesses de leurs pays.

LIRE LA SUITE...

Non à l’intervention militaire au Mali ! (Organisation de Femmes Egalité)

femmes egaliteNon à l’intervention militaire au Mali ! C’est une guerre de domination, ce n’est pas une guerre de libération, ni pour les femmes ni pour le peuple malien.

Les images qui nous sont montrées sont celles d’une population qui vit l’intervention des troupes françaises comme un soulagement… Ne nous y trompons pas !

Lire la suite...

Déclaration de presse du collectif des conseils regionaux de Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal au nom des populations de nos régions

drapeau maliNous, élus locaux et nationaux des régions de Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal, rappelons et réaffirmons notre attachement à notre pays, le Mali, et à ses valeurs fondamentales que sont : l’intégrité territoriale, le caractère laïc de la République et le respect de la diversité des composantes de la Nation. Notre diversité a toujours été source de notre richesse commune.

LIRE LA SUITE...

L'opération au Mali marque un périlleux retour aux conflits d'antan (Bertrand Badie)

le monde frIl était un temps où l'entreprise était simple et facilement identifiable : la guerre opposait deux ou plusieurs Etats qui étaient en compétition de puissance. Cet affrontement paroxystique entre Etats, dotés de diplomates et de soldats, d'institutions et de frontières, et d'une propension à négocier à un moment donné, est au centre de notre histoire européenne. Elle en est même fondatrice, c'est bien ainsi que se sont constituées la carte et même les règles de notre Europe moderne.

LIRE LA SUITE...

Les zones d’ombres de l’intervention française au Mali (Survie)

survieConformément aux objectifs de l’association Survie, ce document se concentre sur le rôle de la France au Mali et aborde de façon moins approfondie le rôle des autres acteurs clé de la crise. Il ne s’agit pas de les dédouaner ou de faire porter à la France l’entière responsabilité de la crise au Mali. Il s’agit de décrypter le rôle qu’a joué la France dans la genèse de cette crise et le jeu diplomatique qu’elle a mené pour une intervention militaire dont elle est aujourd’hui la principale force, à la lumière des enjeux français dans la zone.

LIRE LA SUITE...

Communiqué du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires sur le Mali (2)

Ce que nous écrivions le 14 avril 2012 est malheureusement devenu réalité. Pour rappel, nous affirmions : « Encore une ingérence impérialiste en vue : cette fois-ci au Mali, après celles de Libye, de Côte d’Ivoire et les menaces toujours en cours contre la Syrie. » Le lien est de plus en plus évident entre l’embrasement au nord du Mali et les conséquences de l’agression impérialiste contre la Libye [...]

LIRE LA SUITE...

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Sur la situation au Mali