Yannick Bouquard : « squat »

Yannick Bouquard : squat

la brune au rouergue, 2014, 367 pages, 12 euros

 

Et si je demande le silence, pourrais-je avoir un murmure ?

Vienspasissy-sur-Seine, un squat, Papa ours, un alcoolique nommé Capitaine Cheval, mais l'alcoolisme n'est pas une identité, Ron un peut-être russe, Jacky John Awanna, Beyrouth, Alexia, des animaux totem...

La langue brisée, les mots éclatées, les injures, les mots et les actes du racisme ou du sexisme ordinaire, l’alcool, la came...

Un boulot qui cesse d'en être un, Mariezvousenvideo.com,

Illégalité et respect du droit. Une peinture au vitriol des procédures bureaucratiques, des illégalités institutionnelles, Perce-Nique...

Des squatteurs et des squatteuses, les phases d'une ouverture, « Chacun l'aura compris, ouvrir un teusqua, non seulement c'est légal mais en plus ça n'a rien de compliqué. Faut juste les bonnes ficelles, les bons contacts, de l'organisation, de la volonté et du courage. En revanche, le maintenir relève du challenge, exige une patience absolue », le sous-marin, un squat et des squatteurs de squatteur, des incrust'...

Réquisition citoyenne, utiliser l'abandonné, les vannes de la compagnie des eaux, la ponction d'un lampadaire...

Police. « Éteignez la musique, tournez la clef de contact et présentez-nous les papiers.

C'est l'équivalent de « Il était une fois » pour la police. Ça s’arrête là, il n'y aura pas de nain, de blanche-meuf, de prince charmeur, de baraque en pain d'épice ou d'ogre. Ça sera sans la moindre fantaisie. La bureaucratie des trottoirs électriques ».

Les modalités, floues et dures, de fonctionnement en communauté, celles et ceux qui se disent libertaires, une rencontre amoureuse, le choix...

« La fin d'un squat est toujours une période difficile, ça ressemble à une rupture amoureuse »

Un récit, un squat, des regards lucides sur un groupe, un emballement des mots, la vie non tranquille dans et au marge de l'ordre-désordre existant. La marge comme modalité particulière, mais pas nécessairement émancipatrice, d'être en société.

Yannick Bouquard : squat

la brune au rouergue, 2014, 367 pages, 12 euros

Didier Epsztajn

http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Livres et revues signalés Yannick Bouquard : « squat »