Les Black Panthers s'opposent à Aube dorée

bpUn groupe d’auto-défense surnommé les Black Panthers s’est formé en Grèce afin de protéger la communauté noire du pays des attaques du parti d’extrême-droite Aube Dorée, rapporte le journal grec indépendant Enet English.

 

Le groupe a déclaré en avoir assez d’être la cible des gangs d’Aube Dorée, raison pour laquelle ils ont formé des patrouilles nocturnes afin de veiller à la sécurité de leurs quartiers. Le groupe emploie des téléphones portables ainsi que les réseaux sociaux afin de prévenir les attaques d’Aube Dorée et d’être en mesure de riposter rapidement.

Dans un reportage de la chaîne anglaise Channel 4, Michael Chege, jeune originaire du Kenya qui a vécu 28 ans en Grèce, témoigne  : « Je suis membre des Black Panthers et tout le monde le sait. Je veux donner un avertissement à Aube Dorée : ne touchez pas à la communauté noire ». « Je n’ai pas peur de ce groupe idiot et stupide de néo-nazis », a-t-il expliqué au journaliste Jamal Osman de Channel 4. « Durant la Seconde guerre mondiale, ils ont été écrasés. Maintenant, nous allons les exterminer ». « Aube Dorée veut reproduire ce qu’a fait Hitler. Essayez ! Ils connaîtront le même sort et pire encore », a ajouté Michael Chege. La famille de Chege est arrivée en Grèce alors qu’il était âgé de huit mois. Toutefois, Chege est traité comme s’il venait à peine d’arriver. Il est la cible de nombreux contrôles de police et doit emmener avec lui un sac plein de documents afin de prouver sa situation légale.

« Je ne sais pas si les gens imaginent vraiment comment on se sent lorsqu’on est un étranger dans son propre pays », a indiqué Chege. Jeune, il était le seul enfant noir dans son collège. Sa formation en arts martiaux lui a souvent été utile face aux membres d’Aube Dorée. « Je me suis retrouvé une dizaine de fois dans de vrais combats du style ou vous tuez ou vous êtes tué ». Récemment, deux sympathisants du groupuscule d’extrême-droite l'ont agressé  dans un bus et lui ont dit de foutre le camp. Refusant d’obtempérer, Chege a affronté les deux hommes et s’en est sorti avec des blessures légères. Sa mère a expliqué qu’elle souhaitait retourner au Kenya car il n’y a plus rien à attendre pour eux de la Grèce.

Mais Chege ne voit pas les choses de la même façon : « Peu importe la situation, j’aime la Grèce. C’est chez moi. Je ne peux pas condamner le pays pour ce qu’il s’y passe. J’apprécie la Grèce. Mais ces dernies temps, la vie a complètement changé. Quand je marche la nuit, j’ai parfois peur. Si je gagne assez d’argent, je retournerai au Kenya pour Noël si Dieu le veut ».

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Europe Pays européens Grèce Les Black Panthers s'opposent à Aube dorée