Expressions syndicales

Projet de budget 2014. Les ménages en première ligne. La grande réforme fiscale n’est pas au rendez-vous (Solidaires) (2)

solidaires grandLes grandes lignes du budget 2014 sont connues : elles confirment les orientations déjà annoncées ces derniers jours : 15 milliards d’économies sur la dépense publique dont 6 milliards sur la sécurité sociale et 3 milliards dans les services publics.

LIRE LA SUITE...

Valls démission ! (SUD éducation)

sud educationLes propos du ministre Valls à l’égard des populations Roms qui tentent de vivre en France, dans les pires conditions, s’inscrivent dans la continuité des stigmatisations subies par ces communautés. Partout montré-e-s du doigt, les Roms, citoyen-ne-s européen-ne-s, sont condamné-e-s partout à l’errance dans une sous-citoyenneté. 

LIRE LA SUITE...

Retraites : après les manifestations et grèves du 10 septembre nous continuons la lutte contre les contre-réformes Fillon (Solidaires)

solidaires grandC’est bien de cela dont il s’agit : le projet de loi du gouvernement Hollande/Ayrault entérine et poursuit les contre-réformes de 1993, 1995, 2003, 2007 et 2010. Ce que nous refusions (comme la Gauche) sous un gouvernement de Droite, il n’y aucune raison de l’accepter aujourd’hui d’un gouvernement de Gauche. L’allongement de la durée de cotisations, la décote, la désindexation vis-à-vis des salaires, … tout est maintenu. Ayrault prolonge Fillon par un nouvel allongement de la durée de cotisations et y ajoute une augmentation des cotisations payées par les salarié-es !

LIRE LA SUITE...

Le SNESUP appelle à une résolution politique de la crise syrienne Il s'oppose à toute intervention militaire

SNESUP-FSULe régime tyrannique de Bashar Al Assad a répondu par une répression sanglante à une mobilisation populaire pacifique, massive et déterminée pour les libertés et la démocratie. L'ingérence croissante de puissances régionales et internationales a considérablement aggravé la situation. Plus de cent mille morts, des dizaines de milliers de personnes emprisonnées, plusieurs millions de réfugiés et déplacés, une généralisation de la torture : le pays sombre dans l'horreur. Le chaos s'installe et des forces obscurantistes s'efforcent d'y prendre racine.

LIRE LA SUITE...

Contre la casse de l’inspection et des services travai,l opposons nous à la mise en place des unités de contrôle (SUD Travail)

sud travailLa (dés)organisation de l’inspection du travail et des services travail (services renseignements, Section Centrale Travail, Ressources méthodes) voulue par Sapin est basée sur la disparition programmée de la section d’inspection telle que nous la connaissons et la mise en place à la hussarde des « Unités de Contrôle ». Les objectifs évidents sont de nous faire perdre nos repères professionnels, de renforcer la ligne hiérarchique, et de faciliter les diminutions d’effectifs. D’ici la fin de l’année 2013, les Direcctes doivent rendre leur copie à Sapin sur le nombre et le périmètre.

LIRE LA SUITE...

Il manquera 20 milliards pour les retraités en 2020, mais il y a déjà 20 milliards pour les grosses entreprises aujourd’hui. (UNIRS)

UNIRSDéjà lors du début de la crise financière, en 2008, les citoyens s’étaient pour le moins étonnés que le gouvernement Sarkozy- Fillon soit en mesure de verser des milliards d’euros aux banques alors que, la veille (et, d’ailleurs, le jour même et le lendemain), il n’y avait rien de possible pour les services publics, pour la Sécurité sociale, pour les chômeurs et les chômeuses, pour les crèches et les maternités, etc. Fillon lui-même nous avait dit, fort peiné, qu’il était à la tête d’un pays en faillite. En faillite ? 

LIRE LA SUITE...

Suppression des réductions d’impôt pour les enfants scolarisés Crédit d’impôt compétitivité emploi pour les entreprises : Pour qui roule le gouvernement ? (Solidaires)

solidaires grandIl y a deux jours, le Ministre de l’économie, Pierre Moscovici, annonçait que les 20 milliards d’euros donnés par l’État, aux entreprises au travers du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) ne seraient pas soumis à contrôle fiscal en tant que tel comme c’est le cas actuellement pour le crédit d’impôt recherche. Aujourd’hui, il annonce que pour faire quelques économies supplémentaires dans le cadre du budget 2014, il propose de supprimer les réductions d’impôts destinées aux familles ayant des enfants scolarisés (secondaire ou supérieur) !

LIRE LA SUITE...

Plus d'articles...

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Expressions syndicales