Municipales 2014 : réaction du regroupement d'organisations du Front de Gauche Paris aux résultats du vote du PCF Paris

Les Alternatifs Paris, Convergences et Alternative Paris, Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique Paris, Gauche Anticapitaliste Paris, dimanche 20 octobre 2013.  Les organisations parisiennes du Front de Gauche signataires regrettent fortement le vote majoritaire du PCF Paris en faveur de listes avec le Parti Socialiste au 1er tour de l’élection municipale à Paris.


 
Elles réaffirment leur conviction que le rassemblement et la construction, avec l’ensemble du Front de Gauche, d’une alternative de gauche aux politiques d’austérité est plus que jamais indispensable.
 
Au 1er tour, en l’absence d’un rassemblement de tout le Front de Gauche, elles seront donc partie prenante de listes autonomes du Parti Socialiste pour proposer une alternative aux politiques d’austérité et pour battre la droite et l’extrême-droite.
 
Sept organisations du Front de Gauche (Les Alternatifs, Convergence et Alternative, Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, Parti Communiste des Ouvriers de France, Parti de Gauche) s’étaient prononcées pour qu’au 1er tour des listes de rassemblement contre toutes les politiques d’austérité existent. Pour les signataires de ce communiqué, il s’agit donc maintenant de rassembler tou-te-s ceux et celles – militant-e-s politiques, syndicaux ou associatifs – qui veulent construire cette alternative pour Paris.
 
Une alternative à la gestion sociale-libérale de Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo qui ne consacre qu’une petite partie de la manne financière des droits de mutation et des impôts prélevés sur les entreprises pour financer les politiques sociales.
Une alternative pour lutter de manière déterminée contre la spéculation foncière et immobilière en baissant les loyers publics et privés, en interdisant des expulsions locatives, en relançant la production de logements par des chartes contraignantes pour les promoteurs, en réquisitionnant des logements vides, en augmentant massivement la taxe sur les logements vacants, en portant l’objectif à 30% de logements sociaux, en donnant la priorité aux vrais logements sociaux (PLAI, PLUS), en ayant recours à la préemption de tous les terrains et immeubles disponibles et en lançant un vaste programme de rénovation du parc de logement social de la ville en concertation avec les habitant-e-s.
Une alternative au projet de métropole du « Grand Paris » qui constitue un grave recul pour la démocratie et inscrit dans le marbre l’austérité pour les populations.
Une alternative pour embaucher massivement de personnels sous statut et un plan de dé-précarisation massif des agents de la Ville, notamment pour des activités périscolaires de qualité, gratuites dans toutes les écoles parisiennes.
Une alternative aux délégations de services publics accordées au privé, pour que la collecte des déchets et d’autres missions reviennent en régie publique.
Une alternative à la politique de l’Agence régionale de santé,  pour re-développer l’offre de santé publique sur le territoire parisien.

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Élections 2014 Élections municipales 2014 Municipales 2014 : réaction du regroupement d'organisations du Front de Gauche Paris aux résultats du vote du PCF Paris