Condoléances

HOMMAGE D'UN AMI MALIEN A CLAIRE VILLIERS

J'ai connu Claire Villiers à Aubagne en Août 2009 sur une présentation de Martine Boîchot.

Son dynamisme à l'Université de la Fédération m'a beaucoup impressionné et ne m'a jamais laissé penser à une disparition physique.

En 2010, cette année à Aubagne je l'ai vue plus offensive dans ses convictions qu'en 2009 mais un peu moins tenace physiquement.

Elle sera gravée dans ma mémoire.

Me A.T.DIARRA-MALI.

Déprt Ergologie Univ-Aix-en-Provence

LE CAMP DU TRAVAIL VIENT DE PERDRE UNE GRANDE MILITANTE

L’équipe du département d’ergologie de l’Université de Provence tient à s’associer aux hommages rendus à Claire Villiers par tous ceux qui l’ont connue et aimée.

Claire Villiers avait repris des études universitaires en 1999 pour suivre notre DESS d’Analyse Pluridisciplinaire des Situations de Travail et nous avions pu à cette occasion découvrir et apprécier la profondeur de son engagement, la pertinence de ses apports, son sens de l’écoute et du travail collectif.

Depuis cette époque, nous nous étions retrouvés à plusieurs reprises dans des espaces de réflexion ou d’action où nous cherchions ensemble à “comprendre le travail le travail pour le transformer”.

Sa disparition est une grande perte pour le camp du travail.

Aix en Provence, le 8 décembre 2010

 

L’équipe du département d’ergologie.

ACU ... nous étions, en tous points, semblables. Ce qui nous parle, c’est le peuple. C’est pour qu’il puisse vivre et parler qu’elle a consacré toute sa vie ...

Claire Villiers n’est plus parmi nous.

Elle n’était pas communiste ; nous le sommes. Mais nous étions, en tous points, semblables. Ce qui nous parle, c’est le peuple. C’est pour qu’il puisse vivre et parler qu’elle a consacré toute sa vie. Nous partageons, avec elle, cette belle idée : citoyenneté, démocratie, droits naissent et fleurissent d’autant mieux que les plus humbles, les plus précaires, les plus en difficulté, les combattants du quotidien, les acteurs de la vie réelle et des mobilisations s’en mêlent, se rassemblent, rejettent les dominations, toutes les dominations et s’emparent aussi de la parole politique.

Personne n’était absent des préoccupations et des engagements de Claire : femmes, jeunes, étrangers, salariés, retraités… : c’est un monde populaire qu’elle façonnait à sa manière, du terrain, de la rue et de la cité, de l’entreprise jusqu’aux institutions telle celle du Conseil régional d’Île-de-France. Nous l’avons rencontré à tous moments et en toutes circonstances : sans défaillir, nous étions ensemble, encore dernièrement autour de la FASE.

Une femme bien, une femme qui compte dans l’histoire qui reste à mieux faire connaître : celle des combattantes et combattants de la vie, de l’égalité, de la solidarité, de l’humanisme, du changement vers une société meilleure et respectueuse de la dignité et des besoins de chacune et chacun.

Les communistes unitaires saluent avec émotion en Claire Villiers une de ces combattantes et ont une pensée chaleureuse pour sa famille, ses amis et camarades.

 

L’association des communistes unitaires. ACU

Mardi 7 décembre 2010

 

 

Sophie et Claudine, du Collectif Vallée de l'OIse, FASE. rencontres de Carnelle à St Martin du Tertre 95 ...

Bonjour à toutes et tous,

Tristes jours,

Alors si le cœur vous en dit,  nous avons sélectionné quelques photos des rencontres de Carnelle à St Martin du Tertre 95, organisées par le comité local ATTAC et le Collectif Citoyen Vallée de l'Oise, journée champêtre où nous avons fraternellement co-réfléchi et débattu sur le thème : "Attaques tous azimuts, même logique libérale. Comment faire converger les résistances locales, nationales et internationales, aujourd'hui éparpillées ?", avec la participation de nos camarades de lutte Claire Villiers, Francine Bavay, Hamida Ben Sadia et Pierre Cours-Salies.

Chacune et chacun y avait apporté ses utopies, à nous toutes et tous de continuer à les faire vivre.

Toute notre chaleureuse amitié résistante

Sophie et Claudine, du Collectif Vallée de l'OIse, FASE

clairecarnelle6 clairecarnelle2 clairecarnelle4 clairecarnelle1

Editions Syllepse Une série de livres porte directement, pour nous, sa marque. Il nous faut le rappeler. C’est à sa demande et sous son impulsion que nous avons édité les Données et arguments réalisés par AC

Une série de livres porte directement, pour nous, sa marque. Il nous faut le rappeler. C’est à sa demande et sous son impulsion que nous avons édité les Données et arguments réalisés par AC ! (Agir ensemble contre le chômage) les deux premiers, en 1993 et 1995, coordonnés par Michel Husson ; et le troisième en 2001 Précarité, coordonné par Evelyne Perrin.

Même si son nom y apparaît peu, Claire Villiers a porté ces efforts de publication, auxquels nous avons adhéré sans hésitation : elle tenait à ce que la réflexion de celles et ceux qui luttent soit entendu en tant que telle ; cela répondait directement à l’une de nos préoccupations centrales.

Lire la suite...

LDH. ... Les militantes et les militants de la LDH se souviendront que lors du congrès du centenaire, en 1998, Claire fut l’une de nos grands témoins ...

Communiqué LDH

Paris, le 6 décembre 2010

Nous nous souviendrons de ses emportements devant les injustices et les inégalités. Nous nous souviendrons de son engagement total, toujours aux côtés des plus faibles, des opprimés, des réprouvés.

Lire la suite...

Val-de-Marne Jacques Perreux. ... L’unité la passionnait, la division la faisait enrager ...

A l’attention de Sa famille, ses ami-e-s, ses camarades,

Comme toutes celles et tous ceux qui connaissaient Claire, je l’aimais beaucoup. On ne pouvait pas ne pas l’aimer !

Elle était à la fois rigoureuse, rugueuse, précise et gentille.
Elle était d’une grande exigence intellectuelle. Elle cherchait toujours à comprendre l’autre pour cerner au mieux ce qui était commun et ce qui ne l’était pas.

J’ai mieux connu Claire dans les collectifs pour le Non au Traité constitutionnel, puis dans les collectifs anti-libéraux et dans les collectifs Bové.

Claire était une artisane du rassemblement en cours de la gauche radicale.

L’unité la passionnait, la division la faisait enrager.
Claire était une fleur résistante et fragile, un coquelicot.

Jacques Perreux. Le Val-de-Marne, on y tient ! http://www.cg94.fr/on-y-tient

Sous-catégories

  • Claire

    03/12/2010. Claire Villiers est décédée ce matin à 9 h.

     

     

    Nombre d'articles :
    27
  • Mouloud Aounit nous a quittés

    Portrait devant espace vert et immeubles

    Mouloud Aounit est décédé le 10 août 2012.

    Ses amis et camarades témoignent.

    Nombre d'articles :
    5
  • Yann COCHIN
    Nombre d'articles :
    4
  • Pierre Gourmelon
    Nombre d'articles :
    1
  • Denis Berger
    Nombre d'articles :
    4
  • Ilan Halévi
    Nombre d'articles :
    3
  • Claude Latapie

    Notre camarade Claude Latapie est décédé, mardi 6 août au matin.

    Claude suivait un traitement de chimiothérapie suite à la découverte d'une tumeur très agressive au cerveau.
    Alors qu'il était revenu chez lui pour la suite de son traitement, son état s'est considérablement dégradé.
    Il a fait une hémorragie cérébrale vendredi,  a sombré dans un coma dont il ne s'est pas réveillé.

    Nous perdons un camarade modeste et discret mais extrêmement dévoué à la FASE à laquelle il a consacré une énergie considérable depuis plusieurs années.
    Il assurait la coordination de la Lettre du site qui est envoyée tous les 15 jours, participait à la commission exécutive de la FASE et avait pris une part importante, avec sa femme, Nelly, dans les activités liées au recensement des collectifs et à la trésorerie.
    Il animait également, avec elle, le collectif FASE et le collectif Front de gauche de Houilles-Sartrouville

    C'était aussi, pour tous ceux qui l'ont côtoyé, un ami d'humeur toujours égale et particulièrement chaleureux.

    Nombre d'articles :
    1

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité