Condoléances

J’aimais beaucoup Bernard Maris (P. Cours-Salies)

Cela fait sans doute un peu nostalgique : nous avons eu, depuis Mai 68, un cheminement différent mais commun… Nous avions en commun une même option, celle de ne pas respecter l’ordre de cette société et de chercher les moyens pour contribuer à son rejet et son dépassement. Bernard avait vécu Mai 68 comme un début et un éblouissement : la politique pouvait porter des espoirs profonds, collectifs, capables de changer les relations entre les êtres humains. Il parlait peu de sa famille, mais je crois que Mai lui fit revoir autrement les combats de la République espagnole.

Lire la suite...

J’ai la rage (P. Zarka)

Je suis déchiré. J’ai connu Charb, Tignious, qui ont œuvré à l’Humanité, Cabu, Bernard Maris à l’Université de Paris VIII et surtout Georges Wolinski avec lequel Josiane et moi avons passé de mémorables soirées entre discussions passionnées et rigolades. Leur mort est affreuse et injuste. Injuste car ils étaient des antiracistes. Georges était militant ; le combat des opprimés et de ceux qui étaient désignés à la vindicte était toujours  le sien. Goguenard, ironique avec lui-même, ce qui frappait, c’était sa gentillesse mais aussi sa crainte de voir les valeurs de l’arrogance et de l’argent prendre le pas sur tout idéal.

Lire la suite...

Atterré : hommage à Bernard Maris (J.-M. Harribey)

Le mot “atterré” a pris aujourd’hui un autre sens. Il ne désigne plus seulement une poignée d’économistes en opposition avec leurs collègues qui continuent envers et contre toute pensée logique de faire prendre des vessies pour des lanternes aux citoyens et à leurs étudiants. Bernard Maris faisait partie de ces économistes atterrés. Mais aujourd’hui le mot “atterré” désigne l’effondrement qui nous atteint, nous sidère et nous submerge après son assassinat et celui de ses amis de Charlie Hebdo.

LIRE LA SUITE...

Jean Raguénès, de Lip à l’Amazonie

mediapartUne guitare pour chanter à ses amis Brassens ou Le temps des cerises, un verre de bourgogne de temps à autre, et surtout des envies de révolution, pour que marginaux et laissés-pour-compte aient droit, eux aussi, à leur place au banquet de la vie. C’est le souvenir que beaucoup de Brésiliens gardent de Frère Jean Raguénès, qui vient de s’éteindre à l’âge de 80 ans, à l’hôpital du cancer de São Paulo.

LIRE LA SUITE...

Jean Raguenès, un ancien du combat des Lip, nous a quittés

raguenesJean Raguenès est décédé ce jeudi 31 janvier 2013 à l’âge de 80 ans. Frère dominicain, il était, aux côtés de Charles Piaget, une des figures de la lutte des Lip en 1973. Installé au Brésil depuis 1994, il travaillait dans le cadre de la Commission pastorale de la terre contre le travail esclave, pour la défense des droits des travailleurs et la promotion de l’agriculture familiale.

LIRE LA SUITE...

Hommage à Bernard Michaudet

Bernard Michaudet, notre camarade, est décédé le 4 mai 2012.

Au nom de la FASE, de ses responsables et animateurs, nous voulons témoigner de notre tristesse, de notre solidarité dans la douleur avec Martine - sa compagne - et sa famille.

Un hommage lui sera rendu mercredi 09 mai à 17 h 15 au crématorium de MONTUSSAN 33450 (route de Libourne, peu après Lormont). Un document témoignage est téléchargeable ici...

 

Décès de Sascha Wagener

Nous venons d'apprendre le décès accidentel de Sascha Wagener. Ce jeune de 33 ans, attaché parlementaire de Die Linke, avait écourté ses vacances l'an passé pour participer à la table ronde « Europe » lors de l'Université d'été de la FASE à Aubagne.

Lire la suite...

Sous-catégories

  • Claire

    03/12/2010. Claire Villiers est décédée ce matin à 9 h.

     

     

    Nombre d'articles :
    27
  • Mouloud Aounit nous a quittés

    Portrait devant espace vert et immeubles

    Mouloud Aounit est décédé le 10 août 2012.

    Ses amis et camarades témoignent.

    Nombre d'articles :
    5
  • Yann COCHIN
    Nombre d'articles :
    4
  • Pierre Gourmelon
    Nombre d'articles :
    1
  • Denis Berger
    Nombre d'articles :
    4
  • Ilan Halévi
    Nombre d'articles :
    3
  • Claude Latapie

    Notre camarade Claude Latapie est décédé, mardi 6 août au matin.

    Claude suivait un traitement de chimiothérapie suite à la découverte d'une tumeur très agressive au cerveau.
    Alors qu'il était revenu chez lui pour la suite de son traitement, son état s'est considérablement dégradé.
    Il a fait une hémorragie cérébrale vendredi,  a sombré dans un coma dont il ne s'est pas réveillé.

    Nous perdons un camarade modeste et discret mais extrêmement dévoué à la FASE à laquelle il a consacré une énergie considérable depuis plusieurs années.
    Il assurait la coordination de la Lettre du site qui est envoyée tous les 15 jours, participait à la commission exécutive de la FASE et avait pris une part importante, avec sa femme, Nelly, dans les activités liées au recensement des collectifs et à la trésorerie.
    Il animait également, avec elle, le collectif FASE et le collectif Front de gauche de Houilles-Sartrouville

    C'était aussi, pour tous ceux qui l'ont côtoyé, un ami d'humeur toujours égale et particulièrement chaleureux.

    Nombre d'articles :
    1

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité