Connaître la FASE

Motion sur la Fédération adoptée par la coordination des collectifs unitaires réunie le 29 et 30 Novembre 2008 à Grabels (Hérault)

CNCU

Depuis plusieurs mois, des appels se sont multipliés et différentes organisations et courants (Les Alternatifs, l’Association des Communistes Unitaires, les Collectifs Unitaires pour une alternative au libéralisme, des courants de l’écologie et de l’altermondialisme) ont exprimé leur volonté de construire une convergence politique pour la transformation sociale, écologique, démocratique, féministe et antiraciste. Ceci nous amène à engager un processus de construction d’une fédération avec ces courants, fédération ouverte à d’autres, aux forces collectives et aux citoyen-ne-s, dans la perspective d’un rassemblement unitaire plus large.

Lire la suite...

Fédération : la réponse du MAI


LE MAI

Qu’est-ce que le MAI ? Issu de collectifs citoyens, depuis le NON au TCE et les élections présidentielles et législatives de 2007, le MAI est né pour donner une traduction politique à nos convictions altermondialistes. Le texte fondateur du MAI est le manifeste de Lalouvesc

Lire la suite...

Motions de l’Assemblée générale des Communistes unitaires du 15 novembre 2008

 

logoacu
 

Ces motions ont principalement pour objet de présenter de manière synthétique la position des Communistes unitaires sur les enjeux de la construction de l’alternative politique et de la force politique de transformation sociale et écologique qui fait aujourd’hui défaut, sur l’échéance des élections

 

Lire la suite...

Une fédération de citoyen-ne-s et de forces pour une alternative sociale et écologique

illustration-5

Les Alter Ekolos, Les Alternatifs, L'Alternative Démocratique et Sociale, la Coordination nationale des collectifs unitaires, l’Association des communistes unitaires, le Mai, Ecologie solidaire, des écologistes de gauche, des militant-e-s du mouvement social, des élu-e-s, s’engagent ensemble pour créer un espace ouvert, une Fédération de citoyen-ne-s et de forces rassemblant des histoires et des cultures différentes de la gauche de transformation sociale et écologique.

Face à la crise de la mondialisation financière, face à la montée des périls sur l’environnement, de multiples horizons monte l’exigence d’une autre organisation sociale porteuse d’un nouveau mode de développement appuyé sur l’émancipation humaine et par la préservation de l’environnement de nouveaux rapports à la nature

La gauche est aujourd’hui dans l’impasse. Ni un PS déconsidéré, ni des forces antilibérales éparpillées et impuissantes ne sont en capacité de reconstruire l’espoir. Pourtant dans leur diversité et avec leur richesse des combats sociaux et citoyens cherchent à s’exprimer sur le terrain politique. Ils représentent une grande partie des forces capables de construire une convergence politique pour la transformation sociale, écologique, démocratique, féministe et antiraciste.

Lire la suite...

Collectifs du 29 mai : Charte pour une alternative au libéralisme

co-logoLes Assises nationales des collectifs du 29 mai et l'adoption d'une Charte pour une alternative au libéralisme au printemps 2006 constituent un événement politique important. L’esprit du 29 mai est bien vivant : le rejet du libéralisme est toujours là, l'exigence d'une alternative grandit.

Après le non au Traité constitutionnel européen (TCE) exprimé le 29 mai 2005, après la formidable mobilisation victorieuse des jeunes et des salariés contre le CPE, alors que se développe une action citoyenne d'ampleur pour les droits des migrants, les forces politiques, associatives et syndicales quiont été motrices de la victoire du non au référendum, il y a un an, se retrouvent aujourd'hui pour proposer les bases communes d'une alternative au libéralisme.

Dans les luttes comme dans les urnes, nos concitoyens ne cessent d'exprimer le rejet des politiques libérales qu'on veut leur imposer depuis vingt ans. Et le 21 avril 2002 est là pour rappeler que notre peuple ne se satisfait plus d'une simple alternance. Il est temps d'ouvrir une véritable alternative et notre Charte se veut une contribution essentielle à ce débat.

Lire la suite...

Déclaration du 25 juin issue de la rencontre nationale des collectifs unitaires pour le Non

25 juin 2005 – Nanterre

 

 

Le rejet par les citoyennes et les citoyens du projet de Constitution libérale constitue un événement politique majeur pour l’Europe entière. C’est une première victoire contre l’Europe libérale et anti-démocratique. C’est un vote populaire, antilibéral et européen, qui a mobilisé l’essentiel des forces vives du pays. C’est un vote de gauche, d’exigence sociale, démocratique, féministe, écologique, laïque, d’égalité, de paix et de solidarité. Le Non de gauche est majoritaire dans le Non. Le Non est majoritaire à gauche. Le Non de gauche pro-européen fait reculer la droite extrême. C’est un vote de rejet des politiques libérales et d’aspiration à une autre Europe. Ce vote ouvre de nouvelles perspectives. C’est un vote porteur d’espoir pour une Europe solidaire.

Lire la suite...

Appel pour des candidatures unitaires en 2007 et 2008

Le texte de l’appel du 22 novembre 2005

La situation que traverse actuellement la France exige une réponse unie des forces de gauche anti-libérales et altermondialistes, opposées aux politiques de régression, de ségrégation sociale et d’atteintes graves aux libertés publiques. Ce texte appelle à la construction d’une alternative commune, en rupture avec les politiques menées depuis plus de vingt ans, qui permette d’éviter la dispersion des candidatures aux prochaines élections en 2007 et 2008 et la division des forces dans les luttes sociales actuelles.

Lire la suite...

Sous-catégories

  • Qui rassemblons nous ? Notre Projet

    La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. Oui, il faut soumettre en permanence tout mandat à l'approbation citoyenne. Et l'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions.

    Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours politiques anticapitalistes, la Fédération veut être un outil dans la lutte pour la transformation émancipatrice et écologiste, et à cette fin un instrument pour le rassemblement de toute la gauche de gauche dans sa diversité.
    Riche de ses différences, ouverte à tous ceux et celles qui veulent partager ce projet, elle regroupe des citoyen-ne-s, des militant-e-s membres ou non de structures politiques, et des groupes et courants : Les Alternatifs, les Communistes unitaires (ACU), la Coordination nationale des collectifs unitaires pour une alternative au libéralisme (CNCU), les AlterEkolos, Ecologie Solidaire, Alternative, Démocratie, Socialisme (ADS), le Mai, Utopia, et différents groupes locaux. Ecrire à La FASE

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Connaître la FASE