Formes d'organisation

La critique de la « forme parti » ne suffit pas à répondre à la question de la forme d’organisation nécessaire pour mener aujourd'hui des activités politiques. Nous avons regroupé ici quelques contributions et des textes fixant les principes d'organisation qui font consensus soit au sein de la FASE soit au sein de notre regroupement.

À propos de la forme que devrait prendre une nouvelle organisation politique (P.Zarka)

Je plaide pour ne pas sous-estimer l’ampleur du travail de conceptualisation que nous avons à fournir en matière d’organisation collective. Nous avons tous un héritage qui nous renvoie soit à la forme Parti avec sa verticalité inspirée par les méthodes de commandement de la Révolution industrielle et son exigence d’une certaine uniformité, de discipline au nom de l’efficacité comme si elle n’était pas un fait daté, soit à une construction historique et en opposition : absence de structure vertébrée du type Indignés qui favorise l’initiative mais au nom de ne pas s’y perdre élude les questions de pouvoir.

LIRE LA SUITE...

Le parti-mouvement selon les Alternatifs

Pour le débat sur la forme parti, un peu sur le mode de fonctionnement des Alternatifs et sur leur conception de l’organisation qui prône le « parti-mouvement ».

Lire la suite...

La fonction non la forme (R. Jean)

Pour moi, le débat se situe à un niveau différent. La question n’est pas de forme, mais de fonction. Je pense qu’on a besoin d’un parti pour articuler mobilisations sociales et batailles institutionnelles. La spécificité d’un parti par rapport à des mouvements de type ATTAC, à des syndicats ou à d’autres formes de regroupements de citoyens qui sont au fond tout aussi politiques, c’est de pouvoir être présent sur le terrain électoral, c’est de pouvoir avoir des élus pour mener les batailles politiques nécessaires dans les institutions.

Lire la suite...

La logique d'appareil (P. Zarka)

Si l’on examine les parcours du PC, du NPA, des Verts et maintenant du PG, il y a une étrange répétition : plus ou moins rapidement mais dans chacun de ces cas, la logique d’appareil, c’est-à-dire la promotion de ce qui ne devrait n’être qu’un outil prend le pas sur l’objectif et finit par se substituer à lui. Coïncidence ? Manque de bol ? Ou quelque chose d’inhérent à la genèse des partis ?

Lire la suite...

Abolir les partis politiques ? (J.-P. Leroux)

« La crise de la forme parti est un élément de la crise politique contemporaine. Elle en relève la profondeur et la complexité. Le discrédit et la désaffection qui frappent les partis politiques sont d’une ampleur sans précédent. Tout ce qui surgit de neuf et qui renouvelle les contestations anticapitalistes sectorielles ou globales depuis Mai 1968 en posant la question d’un projet alternatif  de société s’est produit en extériorité des partis politiques, y compris de ceux se réclamant du mouvement ouvrier. »
La crise des partis est telle que certains proposent même de les supprimer. C’est le cas d’un sociologue québécois, Jacques Lazure dont nous allons présenter l’argumentation.

LIRE LA SUITE...

À propos de la forme « parti » (Caillou)

Il ne suffit pas de dire que nous remettons en cause la délégation et la « forme parti », encore faut il préciser ce vers quoi nous voulons aller. Quelle est la forme organisationnelle que nous défendons ? D'autant qu'il me semble que la forme organisationnelle que nous voulons est aussi une représentation ce vers quoi on tend pour le futur.

Lire la suite...

Vers un courant politique commun dans le Front de gauche (Regroupement) (2)

front-de-gauche 679x398Quatre organisations – Les Alternatifs, Convergences & Alternative, La Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique dont l’Association des Communistes Unitaires, Gauche Anticapitaliste –, des militant·e·s de la Gauche Unitaire, des animateurs et des animatrices de l’initiative « Tous ensemble » ont décidé de travailler à constituer un courant politique commun dans le Front de gauche, courant rassemblant des composantes organisées et des individus non membres d’organisation. Réuni·e·s à St-Denis le 15 juin 2013, 200 militant·e·s de toute la France ont marqué une étape importante de ce processus de regroupement.

LIRE LA SUITE...

15 juin - Partie 3. Avec et dans le Front de gauche, dans les mouvements sociaux, construire une force politique nouvelle pour l’émancipation (2)

Sommaire :

  • L'alternative est à refonder
  • L’impératif démocratique
  • Se constituer en mouvement dans le Front de gauche

15 juin - Partie 3 au format [PDF]

Quelles conditions pour une nouvelle organisation politique ? (3)

logo fase 2011-var-1-2.jpgUne contribution de la FASE pour que partout la discussion se développe, à lire et télécharger ici...

Lire la suite...

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Connaître la FASE Nouvelle force politique Formes d'organisation