Résolution : La Fédération, une première étape

Face aux multiples défis du 21ème siècle, une alternative est plus que jamais nécessaire. Il s’agit de rendre possible une transformation radicale en dépassant le capitalisme, de faire bouger les lignes de force à gauche et de rendre possible l’intervention citoyenne.

Face aux multiples défis du 21ème siècle, une alternative est plus que jamais nécessaire. Il s’agit de rendre possible une transformation radicale en dépassant le capitalisme, de faire bouger les lignes de force à gauche et de rendre possible l’intervention citoyenne.

L’enjeu pour nous consiste à dépasser les clivages traditionnels entre champs politique et social, entre pratique institutionnelle et mobilisation, entre écologie et social. La crise du système capitaliste rend tout à fait urgente cette démarche de construction d’une alternative qui permette de le dépasser et de le remplacer.

Une telle ambition suppose de concrétiser un espace où pourront se retrouver tous les courants et tout(e)s les citoyen(e)s attachés à changer cette société. Mais l’unité ne peut se réduire à des proclamations. Pour donner une réalité, elle doit se démontrer dans des actes politiques.

Convaincre de la possibilité de ce rassemblement prendra du temps et ne sera pas une chose aisée, mais c’est dès maintenant que nous décidons de fédérer nos énergies.

Nous appelons donc à une première étape de rassemblement autour d’une structure provisoire, ouverte et évolutive, s’inscrivant dans un processus qui n’en est aujourd’hui qu’à ses premiers balbutiements.

Nous prenons donc l’initiative du lancement d’une convergence dont le titre sera « La Fédération »

Il s’agit pour les mois de 2009 de traduire notre point de départ, les éléments qui font accord et qui nous permettent de construire des propositions inscrites dans les débats et l’activité politique et sociale.

Bien entendu ce premier constat ne résume pas à lui seul l’ensemble des dimensions d’un projet d’émancipation : le féminisme, l’altermondialisme, la lutte contre les dominations.. font aussi partie intégrante de notre identité.

L’enjeu est donc d’assumer pleinement le pluralisme dans les pratiques, les approches idéologiques et les déterminations sociales. C’est même la condition pour bâtir un arc de forces à même de traduire dans le champ politique la diversité et la richesse des résistances, des remises en cause et des tentatives pour faire bouger au quotidien une société profondément inégalitaire et aliénante. A travers ses activités et l’organisation de débats, nous nous efforcerons de bâtir de nouveaux repères culturels.

La Fédération ne prétend pas être seule la force de transformation ni le noyau autour duquel elle se construira, pas un parti de plus mais une dynamique pour commencer à donner une matérialité à une formation d’un type nouveau.

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Connaître la FASE Acte I (février 2009) Résolution : La Fédération, une première étape