Collectif AAA

Appel à manifester le 15 novembre (AAA)

AAALe Collectif Alternative A l'Austérité (AAA) appelle à manifester dans toute la France le samedi 15 novembre 2014. Il est issu du rassemblement constitué à l'occasion de la manifestation du 12 avril 2014 (voir ici),  à l'appel de plusieurs fédérations syndicales et d'unions départementales de la CGT, de plusieurs syndicats de l'Union syndicale Solidaires, de syndicats de la FSU, d'associations (DAL, associations de chômeurs, féministes...), de forces politiques (Front de gauche, NPA, Alternative libertaire).

Lire la suite...

Non à la loi Macron (AAA)

collectif 3aAprès le budget le plus austère de la 5ème République, le gouvernement proposera au Parlement fin janvier la loi Macron. Cette loi fait aujourd’hui l’actualité au sujet du travail du dimanche et de nuit qu’elle ambitionne de déréguler. Nous nous y opposons bien sûr, comme les syndicats de salarié.e.s qui ont commencé à se faire entendre.

Lire la suite...

Actes de la rencontre du 21 juin 2014 (AAA)

AAAEnsemble, nous ne sommes pas dans les mêmes orgas, et c’est justement parce que nous ne sommes pas dans les mêmes orgas, qu’aujourd’hui nous sommes ensemble ; ensemble pour faire cause commune, fabriquer des causes communes. Et pour montrer à ceux qui ont démissionné de la gauche, des solutions contre l’austérité. Mais, nous le savons tous, parler ne servira à rien sans mouvements sociaux.

LIRE LA SUITE...

Sortir de la crise, oui ! (AAA)

AAASi nous tous, citoyens et ci­toyennes, salarié-e-s, privé-e-s d’emploi, retraité-e-s, syndicalistes, militant-e-s associatifs et politiques, ac­trices et acteurs du monde de la culture et du sport, nous nous rassemblons, nous ren­drons possible une alterna­tive, une autre politique so­ciale et solidaire, écologiste et féministe, démocratique. Dans cet objectif le Collectif « Alternative à l’Austérité » soumet au débat public des premières réflexions.

LIRE LA SUITE...

Combattons l’austérité. Ensemble reconstruisons l’espoir

AAANous n’en pouvons plus. Le chômage gonfle, boucler le mois devient très compliqué. Les aides sociales reculent, les services publics sont asphyxiés, démembrés, fermés, y compris les services de proximité alors que les usagers se mobilisent pour les défendre. Se soigner, se nourrir et se loger décemment, s’occuper de ses enfants ou de ses parents, devient un parcours du combattant. Partout, nous ne rencontrons que du mépris.

LIRE LA SUITE...

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité