Autres communiqués

Quand Laurent Hénart retourne sa veste…

antLe tout nouveau maire confie les écoles primaires à la Manif pour tous !

En juin 2012, André Rossinot annonçait son intention de créer un grand centre LGBT à Nancy, et de lui apporter un très important financement… Son successeur, Laurent Hénart, rompt totalement avec le passé d’ouverture aux personnes LGBT (lesbiennes, gays, bi, transgenres) de la ville de Nancy !

Des indices inquiétants…

Madame Valérie Debord, ex-députée UMP de Meurthe-et-Moselle, l’avait souligné dès le 17 janvier 2013 : si elle défilait avec ses amis de la Manif pour tous, c’était pour affirmer son opposition à la filiation pour les homosexuels ! C’est déjà à nos familles, à nos enfants, qu’elle s’opposait.

Pendant les élections municipales, et au contraire de plusieurs de ses adversaires, Laurent Hénart a omis d’assister à l’anniversaire de la plus importante association LGBT de Nancy, Équinoxe Nancy Lorraine. Ce signe fort allait de pair avec la montée en puissance sur sa liste de militants et de partisans de la Manif pour tous :

  •  Valérie Debord, marcheuse de la Manif pour tous, très hostile aux familles homoparentales ;
  •  Fanny Giussani, qui annonçait qu'elle ne célèbrerait pas de mariages de couples homosexuels ;
  •  Pierre de Saulieu, conseiller municipal, responsable régional de la Manif pour tous !

… débouchent sur un retournement de veste radical !

Laurent Hénart a longtemps été un homme libre, un homme ouvert, un homme de dialogue. Sur les questions LGBT, il avait même signé systématiquement ces dernières années l’engagement de soutenir l’ouverture du mariage à tous les couples, l’adoption, la PMA et le changement d’état civil en mairie des personnes transgenres… Quel retournement de veste depuis !

Laurent Hénart a en effet nommé « conseiller délégué aux écoles » Pierre de Saulieu, conseiller municipal de Nancy et responsable régional de la « Manif pour tous ».

Laurent 1, l’ami des personnes LGBT, a donc cédé la place à Laurent 2, l’ami des militants de la Manif pour tous. Jusqu’où ira le nouveau maire de Nancy pour se gagner la droite ultra qui n’était autrefois pas sa tasse de thé ? Les associations LGBT les plus actives redoutent une baisse de leurs subventions, pourtant déjà très faibles pour une ville de plus de 100 000 habitants.

Une chose est d’ores et déjà certaine : annoncé en 2012 par André Rossinot, le projet de Maison LGBT (dont l’AG constitutive du 19 avril vient d’être annulée) est en réalité mort-né. Laurent Hénart et ses nouveaux amis de la Manif pour tous ne lui donneront jamais les moyens financiers de vivre !


Contacts : Jérémy Baudoin • Equinoxe Nancy Lorraine • Président

Delphine Ravisé-Giard • Association Nationale Transgenre • Porte-parole

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Communiqués et mobilisations Autres communiqués Quand Laurent Hénart retourne sa veste…