Autres communiqués

Communiqué LDH du Val D'Oise

ldh rondMardi 25 février, Boualem SNAOUI, membre de la Ligue des droits de l'Homme, a été retenu en garde à vue pendant 8 heures après une interpellation devant son domicile.

Il lui était reproché d'avoir collé sur des panneaux d'affichage libre de la commune de Montmagny des autocollants dont les textes auraient constitué une « incitation à la haine raciale ».

A moins d'une interprétation singulière, aucun des textes en question ne semblent en contravention avec la loi sur la liberté de la presse qui régit les faits « d'incitation à la haine raciale ».

Ce regrettable événement révèle une atteinte caractérisée de la liberté d'expression de chaque citoyen et une disproportion des mesures d'investigation des policiers qui n'ont pas hésité à menotter Boualem SNAOUI pour procéder à une perquisition.
La fédération de la Ligue des droits de l'Homme du Val d'Oise réclame avec la plus grande fermeté que le principe cardinal de la liberté d'expression, fondement de la démocratie, soit respecté à Montmagny comme partout dans notre pays et que les missions confiés aux représentants de la sécurité publique soit proportionnées et dans le respect de la dignité des citoyens et des militants.

Des documents de référence

La FASE participe au

front de gauche


Des tracts d'actualité

Vous êtes ici : Accueil Communiqués et mobilisations Autres communiqués Communiqué LDH du Val D'Oise